ActualitésNouveautés

Fiat 500 Pop: Un néo-rétro qui séduit toujours

Véhicule mythique par excellence, la Fiat 500 a marqué des générations entières aussi bien en Italie, son pays d’origine où elle a été le symbole de l’accès à la voiture pour tous, qu’à travers le monde. Une époque où les constructeurs automobiles avaient toutes les peines de faire face à une demande particulièrement croissante. C’était le temps de la prospérité retrouvée, des motorisations de masse et d’un style de vie décalé avec comme entre autres icônes, la Fiat 500.

Nouvelle Fiat 500 Pop

Plus de 50 ans après et en dépit d’une différence importante avec la version originelle, la 500 continue de susciter de la sympathie autour de sa silhouette rondelette et sa compacité exceptionnelle. Les badauds algérois ne pouvaient s’empêcher de lorgner vers cette voiture créée pour s’intégrer parfaitement aux villes et à leurs ruelles saturées.

Une silhouette sympathique et malgré le rappel des éléments stylistiques de son illustre ancêtre, la nouvelle Fiat 500 arbore une architecture moderne, des lignes fluides et dynamiques. Une hauteur étudiée de son toit, son rétrécissement au sommet ainsi qu’un centre de gravité abaissé, autant d’ingrédients favorisant nettement la stabilité du véhicule et améliorant son comportement routier.

Une habitabilité modeste

Dans sa conception, la 500 reprend la plate forme de la Fiat Panda mais n’en reprend pas en revanche son habitabilité. A l’intérieur, autant les passagers avant bénéficient d’une bonne aisance, autant les deux places arrières n’offrent qu’un confort sommaire pour des personnes adultes, notamment au niveau de l’espace aux jambes et la garde au toit. La planche de bord ne dissimule guère sa référence à la 500 des années glorieuses. Un cadran unique et démesurément arrondi rassemble l’ensemble des données de la conduite, vitesse, compte-tours, température, niveau de carburant etc… Le reste de la planche accueille l’auto radio CD MP3 mais, hélas sans possibilité de connexions USB et autres supports audio baladeurs. Le levier de vitesse haut perché sur la console centrale rend encore plus aisée la manipulation des vitesses, d’autant que la boîte manuelle se révèle agréable et ses rapports bien étagés. Globalement la qualité de finition et celle des matériaux apparaît plus que correcte et confère à l’habitacle un air de modernité qui contraste avec l’image de référence à l’ancienne version clairement exprimé par les designers. Son coffre à bagages affiche un volume de chargement limité à 185 litres.

Une stabilité appréciable

Côté équipement, la Fiat 500 commercialisée par Sodi Automotive, représentant officiel du géant italien en Algérie, propose une palette respectable avec l’ABS, 4 airbags, climatisation, lèves vitre électriques, direction assistée, verrouillage centralisé des ouvrants, système audio, rétroviseurs électriques etc… Nous signalerons également la disponibilité de l’option « City », une aide à la conduite en ville et dans les stationnements avec une direction assistée particulièrement allégée et une manipulation du volant étonnamment légère.

Sous le capot, on retrouve un moteur essence de 1.4 de cylindrée et développant une puissance réelle de l’ordre de 100 ch. Il s’acquitte honorablement des missions de roulage aussi bien en ville qu’en dehors des zones urbaines. Chez Sodi Automotive, on nous annonce par ailleurs la disponibilité d’une version équipée d’une boîte de vitesse automatique de type Dualogic permettant au choix de l’utilisateur du mode manuelle à travers le levier ou les palettes au volant soit le recours au mode automatique si confortable dans les embouteillages chroniques de nos cités. Fiat 500, c’est en définitive un savant dosage entre le néo-rétro et le moderne

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page