Il était une fois la « Voiture de l’année » algérienne

Du temps de la gloire du marché automobile algérien, quand les volumes flirtaient avec des niveaux historiques, quand la professionnalisation gagnait des espaces importants et hissait le secteur aux standards internationaux et quand la presse spécialisée, en pleine croissance, tentait de prendre ses marques, il y eu la création d’un trophée de « Voiture de l’année » pour récompenser la voiture la plus méritante commercialisée localement.
Une initiative lancée en 2012 et achevée hélas, en 2015, après les lourdes restrictions qui ont commencé à être appliquées sur les importations de voitures à partir de 2016.
Le trophée algérien crée par le Club des Journalistes Automobiles Algériens (CJAA), visait ainsi, à mettre en valeur les efforts des uns et des autres pour proposer aux clients algériens des véhicules réunissant un maximum de conditions sécuritaires, techniques et de confort. Pour cela, un barème de plusieurs critères de sélection a été préparé et qui concerne les volets, sécurité, design, équipements, prix, consommation, respect de l’environnement, sécurité routière, fiabilité et volumes de vente.
Au fil des éditions, cette distinction tant attendue par les concessionnaires officiellement installés, gagnait en maturité et s’adaptait aux évolutions de l’industrie automobile et du marché algérien.
La sélection se déroulait en trois phases, la première concerne le recensement de tous les modèles nouveaux mis sur le marché au cours de la période allant du 1er janvier au 31 décembre de l’année écoulée. La seconde, permet au terme d’une première sélection, de désigner les 7 finalistes qui auront à concourir pour le titre. La troisième phase offre l’opportunité aux 19 membres du jury représentant des quotidiens nationaux, des chaines de télévision, des sites et des magazines spécialisés, d’élire le meilleur véhicule.
Dans le cadre de cette phase, des tests dynamiques sont réalisés par chacun des membres du jury sur chaque véhicule sélectionné, avant l’organisation d’un conclave loin de la capitale où les résultats sont finalisés et le classement établi.
Et c’est au cours d’une cérémonie officielle à laquelle sont conviés les professionnels de l’automobile, des représentants d’institutions de l’Etat, de la presse et d’invités de divers horizons, que l’identité de la gagnante et du classement général sont annoncés et les trophées remis aux responsables concernés.
Il faut souligner que la réussite de cet événement n’a été possible qu’avec le précieux concours de sponsors fidèles, ALD Automotive, Equip’Auto, Alliance Assurance, GL-Event, Pirelli, Logi-Cargo et Parrot.
Les récipiendaires des quatre éditions de la Voiture de l’année Algérie étaient :
– Peugeot 508 en 2012
– Renault Clio IV en 2013
– Seat Leon en 2014
– Mercedes Classe C en 2015
Par ailleurs, des distinctions symboliques ont été parallèlement, attribuées à la 1ère voiture assemblée en Algérie, à savoir la Renault Symbol, ainsi qu’à des personnalités ayant marqué d’une manière ou d’une autre, le secteur automobile en Algérie.
A travers ce prix annuel, le CJAA entendait contribuer aux côtés des professionnels du secteur à l’amélioration de la qualité des voitures importées et plus tard assemblées en Algérie.

B.Bellil

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page