Normes antipollution: Le durcissement se précise

Euro 6dfull arrive à peine dans les semaines qui viennent que les constructeurs européens se préparent déjà à la tempête Euro 7. Ils ont toutefois gagné deux ans de répit sur la mise en application, ce durcissement des normes antipollution ayant été reculé de 2024 à 2026. Cependant, il inquiète tout le monde…
Bien que les contours exacts d’Euro 7 ne soient pas encore définis, on en connaît déjà plusieurs principes. Le premier est que l’ensemble de la plage d’utilisation du moteur sera soumis à l’homologation, et donc à « richesse 1 » comme le disent les ingénieurs. Or, actuellement, seule l’est la plage d’utilisation soumise au cycle d’homologation. Plage qui a d’ailleurs été majorée entre NEDC et WLTP.
Pour mieux comprendre ce qui se cache derrière cette histoire de richesse, il faut savoir que la richesse en carburant est augmentée dans les hauts régimes afin de refroidir le moteur. Concrètement, du carburant est en quelque sorte « gaspillé » à cet effet. C’est ce qui explique notamment l’amplitude de consommation des moteurs turbocompressés à forte puissance spécifique au litre. Il est nécessaire de protéger des organes telles que les soupapes et ce procédé le permet.
Pour limiter ce phénomène, il n’y a guère que deux solutions. La première est celle que Porsche a annoncé suivre : augmenter la cylindrée. Problème, cela augmente mécaniquement les rejets de CO2 sur un cycle d’homologation. Dans le contexte du CAFE (abréviation anglaise pour la moyenne de 95 g/km demandée par l’Europe), ça n’est pas sans conséquences. Le second remède a déjà été utilisé en série. Par BMW sur la M4 GTS : il consiste à injecter de l’eau distillée. Cela nécessite tout de même d’introduire un nouveau circuit d’eau et implique des contraintes concernant le risque de gel.
Mais la principale difficulté de cette future norme Euro 7, si elle se confirme, est la température d’homologation. Il est en effet prévu que la température du cycle soit de -7°C. Malheureusement, les catalyseurs nécessitent un temps de chauffe avant d’être efficaces, si bien que se pose la problématique de savoir comment faire pour que les catalyseurs soient à bonne température dès le démarrage du véhicule…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page