ActualitésNouveautés

Nouveau Renault Trafic : Polyvalence, technologies et convivialité

Comptant parmi les stars du segment des grands ludospaces, le Renault Trafic fait peau neuve et revient avec deux versions destinées au transport des personnes, fort d’une face avant redessinée et d’un habitacle revu pour davantage de convivialité et de connectivité.

Avec plus de 2 millions d’exemplaires vendus dans une cinquantaine de pays en 2020, alors qu’il fête ses 40 ans, le Renault Trafic met les petits plats dans les grands pour se remettre au goût du jour. Au programme, une nouvelle face avant et une teinte exclusive pour l’extérieur, un habitacle redessiné et optimisé avec un accent mis sur la connectivité à l’intérieur et une gamme de moteur repensée pour animer le tout, sous deux formes différentes. D’un côté, le Trafic Passenger, orienté vers le transport de passagers — taxi, entreprises et collectivités — ou les familles nombreuses, propose une habitabilité optimisée et une modularité sans compromis. 
De l’autre, le Renault SpaceClass pensé comme un transporteur VIP. Ce dernier met l’accent sur la polyvalence, l’espace et le confort tout en offrant deux ambiances distinctes avec la version Signature pour le transport VIP ou le tourisme, tandis que la version Escapade est plus adaptée à l’évasion.

Une mécanique inédite
Si le dCi 170 poursuit sa carrière, accolé à une boîte robotisée EDC, le nouveau Trafic Passenger et son homologue SpaceClass proposent un dCi 150 et un dCi 110, tous les deux en boîte manuelle, le premier laissant toutefois le choix d’une boîte EDC si le client le désire tout en disposant de 5 ch supplémentaires. Bien entendu, le Stop&Start est monté d’office sur toutes les versions qui répondent toutes à la norme Euro 6 d Full.
Qu’il s’agisse du Trafic Passenger ou du SpaceClass (qui perd l’appellation Trafic), la face avant revient complètement remodelée et plus en phase avec le reste de la gamme du constructeur français. 
On retrouve donc des optiques plus travaillés et graphiques reliés par un jonc chromé qui surplombe une calandre plus verticale, le tout chapeauté par un capot plus horizontal. Bien entendu, la signature lumineuse C-Shape caractéristique des dernières Renault répond à l’appel. Comme de coutume dans le cadre d’un restylage aussi profond, les jantes et enjoliveurs sont redessinés, tandis qu’une couleur inédite fait son apparition au catalogue, le rouge carmin en l’occurrence.
        
Un habitacle revu et corrigé
Comment faire mieux sans grandir ? Une question que se sont posée les designers de l’habitacle. La réponse prend la forme d’une planche de bord entièrement redessinée, soulignée, elle aussi, par un bandeau horizontal qui se prolonge dans les panneaux de portes pour une plus grande impression d’espace. 
On retrouve de nouveaux rangements (86 litres au total dont 6 pour le tiroir Easy Life), un pommeau de levier de vitesse revu et quelques touches de chrome au niveau des commandes de climatisation. Comme à l’extérieur, le choix des couleurs s’élargit, tandis que la palette de matériaux est renouvelée. Pour autant, le volume de transport à proprement parler n’évolue pas et offre jusqu’à 1,8 m³ ou 9 places.
Enfin, notons l’apparition du Renault Easy Link qui regroupe l’infodivertissement, la navigation et est compatible avec Apple CarPlay et Android Auto, le tout sur un écran de 8 pouces. 
En complément, un espace est dédié à la recharge par induction pour un smartphone. 
Sur le plan de la sécurité, les aides à la conduite de dernière génération sont disponibles : régulateur de vitesse adaptatif, freinage actif d’urgence, alerte de franchissement de ligne, avertisseur d’angle mort ou même un nouvel airbag frontal adapté à une banquette avec deux passagers. La commercialisation de ce nouveau Trafic n’interviendra que vers le début de l’année prochaine, dans le monde, s’entend. Chez nous, le doute subsiste encore.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page