Conseils pratiques : Tout savoir sur la vitre automobile

Au même titre que la carrosserie, les vitres automobiles jouent un rôle important dans la sécurité des passagers. En plus d’assurer une parfaite visibilité au conducteur, elles sont également conçues pour assurer une protection aux occupants de la voiture en cas d’accident. Leurs qualités sont nombreuses, et leur composition spécialement imaginée pour la sécurité.
Dans les voitures d’aujourd’hui, les vitres occupent des surfaces de plus en plus grandes et inondant, de ce fait, l’habitacle de luminosité. Et spécifiquement conçues pour cet usage, elles possèdent une composition très éloignée du simple verre classique. Cela leur offre des propriétés telles que la résistance à l’impact et la capacité à ne pas se briser, ne blessant pas au passage les passagers et le conducteur.
    
Deux types de vitres sur une voiture
Toujours plus performantes, les vitres automobiles peuvent prendre plusieurs compositions :
1- Le pare-brise avant est l’une des principales surfaces vitrées du véhicule. Il nécessite d’être particulièrement résistant, car il est souvent concerné lors d’un accident. Afin qu’il n’éclate ni ne blesse les occupants de la voiture dans une telle situation, il doit obligatoirement être fabriqué en verre feuilleté. Composé de deux plaques de verre et d’une de plastique, soudées les unes aux autres, il ne se brisera pas. Les morceaux de verre sont automatiquement collés au film de plastique en cas d’impact violent. C’est l’un des verres les plus sécurisants. On l’utilise d’ailleurs également pour les vitres des toits ouvrants, et il est par ailleurs de plus en plus utilisé pour les vitres latérales.
2- Les vitres latérales (avant et arrière) et le pare-brise arrière sont généralement fabriqués en verre trempé. Jusqu’à 5 fois plus résistant que du verre classique, le verre trempé est conçu pour se casser en une multitude de petits morceaux en cas d’impact, ne risquant pas de blesser les occupants de la voiture. C’est par son processus de fabrication, et plus spécifiquement de refroidissement, qu’il acquiert sa solidité. Il est en effet refroidi à l’air ou dans un liquide directement après sa sortie du four. Cette étape est appelée : la trempe. 
À noter : il peut être clair ou teinté.
        
Les vitres teintées réglementées
Selon la réglementation actuelle, les vitres teintées sont strictement interdites à l’avant de la voiture, elles sont tolérées sur les vitres et la lunette arrière. Encore faut-il qu’elles soient d’origine, c’est-à-dire installées directement par le constructeur.
 Les films opaques que l’on retrouve parfois sur certains véhicules sont strictement interdits par la réglementation. Et dans ce cas, en cas de constat de l’infraction, les automobilistes sont souvent priés par les agents des services de sécurité de les enlever immédiatement sous peine d’être sanctionnés.
    
Le verre trempé
Le verre trempé était le verre utilisé pour l’automobile il y a quelques années, ceci avant l’arrivée du verre feuilleté. Ce verre est 5 fois plus résistant qu’un verre classique. C’est lors de son processus de fabrication que se créé cette résistance, plus exactement au moment de son refroidissement. Le verre trempé est refroidi directement après sa sortie du four grâce à de l’air ou à un bain de liquide. Ce processus de refroidissement abrupt, appelé «la trempe», lui permet de se solidifier plus en profondeur que les verres classiques.
Le verre trempé est alors plus résistant mais aussi moins dangereux que les autres verres. 
Le processus de refroidissement rapide lui permet de se casser en plein de petits morceaux. Cette particularité du verre trempé en fait un verre idéal pour l’automobile car, en cas d’accident, le verre ne risquera pas de blesser les automobilistes.
Comme précisé plus haut, il est surtout utilisé pour les vitres latérales avant et arrière ainsi que le pare-brise arrière des véhicules. Il peut être clair ou teinté.
          
Verre feuilleté
Le verre feuilleté est le verre obligatoire pour les pare-brises automobiles. On l’utilise aussi pour les toits ouvrants, ainsi que sur certaines vitres latérales des véhicules de luxe. 
Son utilisation va devenir de plus en plus généralisée pour l’ensemble des vitres des véhicules. 
Le verre feuilleté se compose de deux plaques de verre soudées à chaud grâce à une feuille de plastique (le PVB, Polyvinyle de Butyral). Cette composition permet au verre de rester littéralement collé à la feuille de plastique en cas de brisure. Les éclats de verre ne sont donc plus un problème en cas d’accident ou de tentative de vol.
Ce verre est l’un des verres les plus résistants et les plus sécurisants pour les automobilistes.

B.B

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Bouton retour en haut de la page